Accueil
Saison
Effectif
Club Doyen
Supporters
Forums
Médias
Services

Boutiques
Contacts
   
  
 
 

 



Document sans nom
 CHRONIQUE
La tribune "libre" de Lancelot

Le 27-08-2008 à 10:00

Seulement trois journées se sont écoulées mais on peut déjà dire que l’actualité du HAC a été riche en évènements. Si sportivement l’équipe fait ce qu’elle peut et qu’on ne peut avoir grand-chose à lui reprocher, il me semble nécessaire de parler sérieusement de ce qui se passe actuellement au stade et notamment de l'attitude de la direction du HAC lors du dernier match à domicile, ainsi que dans les préparatifs de celui-ci. Avec pour victime principale le groupe KOP Harfleur, celui-ci devenant à son corps défendant le symbole de toute l'absurdité de ce à quoi nous avons pu assister ces dernières semaines.


En effet, porté par une superbe saison 2007/2008, on a l'impression que le HAC se croit tout permis et qu'il ne faut plus douter de rien. On a raison sportivement donc le reste n'a plus qu'à fermer sa gueule. C'est ainsi que nous avons pu voir avant ce match face à l'OM à quel point le service billetterie du HAC était non seulement complètement en décalage avec la réalité mais en plus, se rendant compte (ou du moins faisant semblant de s'en rendre compte, puisque cela faisait des mois que tout le monde criait au loup du danger que représentait l'attribution préférentielle d’un nombre illimité de places aux abonnés) sur le tard de son erreur de gestion, ce dernier a tenté de se rattraper de manière médiocre en intentant un procès (qui, je le parie, n'aura jamais de suite...) à des pieds nickelés d'internautes qui pensaient gagner de l'argent facilement au travers de la première grosse affiche de la saison.

Donc non content d’avoir laissé le stade aux « Marseillais du Havre » (je ne parle donc évidemment pas de l’hommage rendu aux victimes de l’accident de la route), le HAC a semble-t-il en plus exclu du stade certains jeunes du KOP Harfleur pour une raison que j’ignore mais qui à mon avis a largement à voir avec le fait que ces jeunes « agités » criant leur foi en nos Hacmen ne correspondent pas avec l’idée que se fait la direction du HAC d’un supporter comme il faut, assis avec son maillot jaune fluo à manger un sandwich dégueulasse, acheté à la buvette en buvant une boisson sans alcool, contenue dans une bouteille de laquelle on aura préalablement retiré le bouchon… Certaines personnes présentes en tribune Harfleur se sont en revanche félicitées de cette décision, au prétexte qu’ils payent leur place pour être assis et non debout (avec, qui sait, un maillot de l’OM sur les épaules…). On me pardonnera mais je pense qu’il faut vraiment être idiot (ou alors être dans l’incapacité physique de tenir debout un match entier, ce qui est évidemment possible mais n’est quand même pas le cas de la majorité des gens) pour venir au stade et y chercher un quelconque confort : si je fais le choix du stade, c’est pour l’ambiance. On voit mieux un match à la télévision et je doute que les personnes qui se plaignent de ne pouvoir être assis au stade possèdent pour canapé des sièges similaires à ceux du stade Deschaseaux. Donc si c’est aller au match pour faire comme à la maison, l’intérêt me paraît dérisoire, voire ridicule. Et je doute d’ailleurs que les joueurs se satisfassent d’un public de ce type : on se rappelle tous du coup de gueule de Didier Deschamps avant la finale de la coupe du monde 1998, réclamant du public français un peu plus ferveur dans les tribunes.



Enfin, détruire le KOP Harfleur semble de toute façon être l’objectif suprême du HAC depuis la remontée : leur exclusion dans la travée latérale de la tribune, le tout agrémenté d’un grillage, aurait sûrement rappelé à nos ancêtres les grandes épidémies de lèpre. « Attention, touchez pas à ces jeunes gens, ils pourraient vous contaminer et vous amener à soutenir le HAC ». Au HAC on sait gérer la vermine à défaut de la billetterie… Alors on nous répondra que c’est pour leur sécurité, qu’on ne peut pas laisser un groupe de supporters si près des supporters adverses : c’est relativement drôle de constater que ce qui est possible à Paris, Saint-Etienne ou même Marseille n’est pas possible au Havre.

En revanche, l’aspect sécuritaire n’a en revanche pas du tout été pris en compte lorsqu’il s’est agit de laisser rentrer des gens avec le maillot de Marseille dans la tribune Harfleur et pire, dans la tribune première. On a ainsi vu à l’entrée du KOP des personnes enfiler un maillot du HAC par-dessus leur maillot de l’OM pour pouvoir rentrer dans la tribune historique des supporters havrais. Sous les yeux de la sécurité qui n’a évidemment pipé mot. Pendant ce temps-là se faisaient exclure de l’autre côté du stade des fans havrais venus chanter leur soutien au HAC. Il faut croire qu’en Harfleur et en tribune première, on a le droit de chanter et de s’afficher pour l’adversaire mais pas pour l’équipe qui reçoit : cela doit être ça l’idée de la fête dans le football, ce truc qu’on nous serine à longueur de temps sans qu’on comprenne vraiment à quoi il correspond. Sur les dernières années de D1, on savait le HAC généreux en termes de points laissés à l’adversaire, on sait maintenant qu’il fait aussi tout pour qu’il se sente à domicile dans le public. Le concept vaut le coup, il va juste falloir prendre le temps de s’y habituer. Et je passe sur les abrutissantes harangues du speaker d’avant-match : « Maintenant, c’est fini, hein, on ne va plus siffler, parce que c’est pas bien, promis, hein ? ». Dire qu’on a l’impression qu’il s’adresse à une classe de CE1 est une insulte faite à l’éveil et au sens critique d’un enfant de cette classe d’âge. Tout ça pour dire qu’on a en revanche vraiment l’impression que le HAC prend son public pour un amas d’abrutis.

Voilà donc un bref aperçu du HAC au matin de cette saison 2008/2009 : un jeu de maillots qui ne ressemble à rien sinon à tous les autres en Europe (j’ai appris en plus qu’il fallait payer 5 € pour pouvoir afficher les sponsors sur le maillot, on développe le concept du sponsoring à l’envers, c'est-à-dire qu’il faut payer pour devenir un homme sandwich) et un club qui se moque ouvertement de ses supporters. Que les choses soient donc bien claires : la merveilleuse année passée n’a pas fait oublier la médiocrité des sept précédentes et le temps n’est pas si loin où nous n’étions qu’une poignée à venir en hiver soutenir un club qui se battait pour ne pas descendre en National. Les droits et devoirs que donne la réussite ne peuvent être synonymes d’arrogance et de manque de mémoire, bien au contraire. Le HAC est respecté dans tout l’hexagone pour ce caractère aristocratique hérité de son histoire et de ses valeurs. Gare à ne pas succomber aux sirènes du laid et passer du statut d’aristocrate à celui de parvenu. Il n’y qu’un pas entre les deux, et à bien des égards, il me semble qu’il a déjà été allègrement franchi.


Par Lancelot / Photo Maley et Fandavidmartot

 

 
 
   Les brèves...
 
  INFOHAC : Retrouve-nous sur la page Facebook
  PHOTOS : HAC-Grenoble (1-1) | 49 photos HD
  PHOTOS : HAC-TOURS(2-0) | 44 photos HD
  PHOTOS : HAC-NIMES (2-1) | 51 photos HD
  SUPPORTERS : Meilleurs vœux pour 2018
  CONCOURS : ✨ SPÉCIAL NOËL ✨
  PHOTOS : HAC-ORLEANS (1-1) | 35 photos HD
  COUPE DE LA LIGUE : TOURS FC au second tour

  a Toutes les news
Recevez l'actualité du HAC par emailSuivez toute l'actu sur votre mobileIntégrez les news du HAC sur votre blog ou votre navigateur internet
  Prochain match
fond
vs
GFC AJACCIO - LE HAVRE

Victoire
Match nul
Défaite

59.3 %
29.7 %
11 %


 Le classement

  a Voir le classement complet

La toolbar
 Espace Membres


Pseudo :

Mot de passe :

a Inscrivez-vous !
a_ Mot de passe oublié ?

 Retrouvez-nous sur Facebook

 
 Medias


 

INFOHAC.COM © Copyright 2000- , Tous droits réservés. Mentions légales
Conception et hébergement : Iguanes Web Creations
Nos partenaires : SAjOO.fr, site de paris sportifs | Footiste |