Accueil
Saison
Effectif
Club Doyen
Supporters
Forums
Médias
Services

Boutiques
Contacts
   
  
 
 

 



Document sans nom
 MARSEILLE-HAC
3-1 a.p. | Fiers d'Être Havrais !

Le 23-01-2012 à 00:10

En opposant une résistance de haut niveau face à l’Olympique de Marseille, le HAC a une fois de plus affiché des valeurs louables. La défaite, effective au bout des prolongations, laissera néanmoins d’amers regrets aux Ciel et Marine, tant ils avaient tenu tête aux Provençaux.


Et malgré les mauvais pressentiments des uns et des autres avant le coup d’envoi, les Normands ne se montraient nullement intimidés par le prestige de leur adversaire. Assurés de rencontrer Bourg-Péronnas en cas de qualification, les Havrais avaient leur destin entre les mains dès le début des hostilités. L’OM, qui s’installait tranquillement dans le camp des hommes de Cédric Daury, essuya un dur revers dès la cinquième minute de jeu, sur un contre assassin mené par Riviérez, et conclu par Mendès, qui ne manquait pas d’impressionner les observateurs en trompant Mandanda d’une frappe croisée (5’, 0-1). Malgré ce très bon début, les hacmen devaient subir la pression quasi constante maintenue par les Sudistes, et Placide dut s’employer à deux reprises sur des tentatives de Diarra (10’) et Brandao (16’). Marseille imposait un rythme assez soutenu à des Ciel et Marine qui défendaient de fort belle manière, offrant à leurs avants de précieuses actions de contre. Mais ni Efoulou (39’), ni Mendes (42’), ni Mesloub (45’+1) ne parvinrent à doubler la mise. Les Ciel et Marine repartaient donc aux vestiaires en menant au tableau d’affichage, et s’offraient par la même occasion le luxe de pouvoir enfin souffler après une forte pression des hommes de Didier Deschamps.

A la surprise générale, les hacmen revinrent sur le carré vert et prirent le jeu à leur compte. Mendes était le premier à alerter les Marseillais sur une reprise non cadrée (47’). Il fut suivi d’Efoulou, deux minutes plus tard. Malgré les répliques orchestrée par un virevoltant Valbuena, les Ciel et Marine eurent une occasion en or d’enfoncer le clou. Sur une offensive, Bonnet déployait l’artillerie lourde et adressa une lourde frappe vers Mandanda. L’échec du milieu de terrain havrais ne se devait qu’au talent du portier formé au HAC, qui avait brillamment claqué le cuir en corner (63’). Mais à force de laisser passer leur chance, les Normands furent pris de court lorsque sur un contre, Brandao héritait d’un centre venu de la droite pour propulser le ballon dans les filets de Placide, qui venait de manquer sa sortie aérienne. Tout restait donc à refaire… (1-1, 64’). Toujours à son avantage, le club doyen continua à tenir tête aux Olympiens. Et malgré les sueurs froides que suscitaient les Sudistes lorsqu’ils s’aventuraient dans la surface havraise, Mendes était proche du doublé à la 77’, mais il devait une nouvelle fois s’incliner devant Mandanda. Le tournant du match fut sans aucun doute cette occasion en toute fin de rencontre de Bonnet, qui manquait l’immanquable devant le but vide de Mandanda (86’). On ne pourra bien sûr pas lui en tenir rigueur, étant donné sa hargne et sa combattivité exemplaires sous nos couleurs…

Le HAC et l’OM devaient donc subir les infernales prolongations pour se départager. Celle-ci étaient sans doute dès le départ plus favorables aux locaux, qui bénéficiaient de quelques jours supplémentaires de récupération par rapport à leurs adversaires du soir. La première partie de la prolongation offrait de ce fait un jeu plus enlevé, et les Olympiens s’y montraient plus souvent à leur avantage. C’est assez logiquement qu’Amalfitano trompait Placide, sur une frappe lourde et lointaine. Sans doute trompé par un vent très fort, le gardien havrais dut s’incliner devant la tentative audacieuse du milieu de terrain (104’). La deuxième partie fut malheureusement du même acabit. Les Ciel et Marine semblaient émoussés, et subissaient constamment. Et si on notera la tentative ultime de Novillo, qui offrit une dernière chance sur corner aux Havrais (120'), on retiendra surtout que cette action se retourna contre les visiteurs, qui devaient s’incliner une dernière fois sur le contre qui s'ensuivit, et permettait à Rémy d’inscrire un but (certes anecdotique) qui scellait définitivement le sort des Normands.

Au final, Cédric Daury peut être fier de ses troupes. Décomplexés, les hacmen ont fait preuve de courage et de talent, et confirment les valeurs saines affichées par le groupe cette saison. Si l’issue de la rencontre n’en demeure pas moins difficilement acceptable, cette élimination permet cependant au Havrais de se concentrer sur leur dernier objectif de la saison : l’accession en Ligue 1. Avec les qualités affichées ce soir, il est impossible de douter de la capacité des Havrais à s’atteler à cette tâche, certes difficile, mais dans leurs cordes. Reste désormais à faire preuve de la même motivation sur le reste de la saison !


Par Rogerio Ceni / Photo : Maley

 

 
 
   Les brèves...
 
  INFOHAC : Retrouve-nous sur la page Facebook
  PHOTOS : HAC-Grenoble (1-1) | 49 photos HD
  PHOTOS : HAC-TOURS(2-0) | 44 photos HD
  PHOTOS : HAC-NIMES (2-1) | 51 photos HD
  SUPPORTERS : Meilleurs vœux pour 2018
  CONCOURS : ✨ SPÉCIAL NOËL ✨
  PHOTOS : HAC-ORLEANS (1-1) | 35 photos HD
  COUPE DE LA LIGUE : TOURS FC au second tour

  a Toutes les news
Recevez l'actualité du HAC par emailSuivez toute l'actu sur votre mobileIntégrez les news du HAC sur votre blog ou votre navigateur internet
  Prochain match
fond
vs
GFC AJACCIO - LE HAVRE

Victoire
Match nul
Défaite

67.3 %
24.5 %
8.2 %


 Le classement

  a Voir le classement complet

La toolbar
 Espace Membres


Pseudo :

Mot de passe :

a Inscrivez-vous !
a_ Mot de passe oublié ?

 Retrouvez-nous sur Facebook

 
 Medias


 

INFOHAC.COM © Copyright 2000- , Tous droits réservés. Mentions légales
Conception et hébergement : Iguanes Web Creations
Nos partenaires : SAjOO.fr, site de paris sportifs | Footiste |