Accueil
Saison
Effectif
Club Doyen
Supporters
Forums
Médias
Services

Boutiques
Contacts
   
  
 
 

 



Document sans nom
 LIGUE 1
Place au changement ?

Le 19-12-2008 à 14:56

L'arrivée de Frédéric Hantz en tant qu'entraîneur de l'équipe première du HAC devrait apporter un peu de changement au sein du club. Dès aujourd'hui, le nouveau « coach » va imposer sa méthode à tout un groupe méconnaissable depuis quelques semaines. Cela sera-t-il suffisant pour permettre au club d'atteindre ce très important objectif qu'est le maintien ? Hantz a-t-il la carte de visite nécessaire pour refaire du HAC un bon club de Ligue 1, comme il l'a été auparavant sous les ordres de Guy David ? Jetons un petit coup d'oeil à son parcours, et ses ambitions pour le club doyen.


Qui êtes-vous, Monsieur Hantz ?

Dans les années 80 et 90, Frédéric Hantz aura connu une carrière de footballeur assez intéressante. Formé à l'ES Onet le Château, dans l'Aveyron, il rejoint en 1980 le Rodez Aveyron Football, club avec lequel il évolua en National pendant sept saisons, avant de jouer sous les couleurs d'Aurillac pendant un an. Repéré par le Clermont Foot avec lequel il joua de 88 à 89, Hantz découvrit la D2 et s'y fait un nom, puisqu'il fut ensuite recruté par le FC Istres où il resta jusqu'à 1992. Le FC Metz tenta alors le coup de le faire jouer en Première Division. Cette tentative fut peu concluante, puisque la saison suivante, Hantz retournait en D2, en s'installant à Nice. Il accèda une nouvelle fois à l'Elite avec le Gym, mais n'y resta qu'une année. En 1995, il rejoint les Chamois Niortais, pensionnaires de D2, chez lesquels il termina sa carrière professionnelle.

Après cette honorable carrière en tant que joueur pro, Frédéric Hantz ne perdit pas de temps, puisqu'il retourna dans son club formateur, Rodez, qui évolue en CFA. Après une année sur le terrain, il passa entraîneur et resta à ce poste jusqu'en 2001. C'est alors qu'intervint un changement de club pour notre nouvel entraîneur, qui passa à l'ESA de Brive-la-Gaillarde (CFA). Au cours de sa deuxième année chez les aiglons brivistes, Hantz connut un mémorable parcours en Coupe de France, puisqu'il atteignit les quarts de finale (élimination par le PSG). Lors de la saison 2004-2005, Le Mans, qui évoluait en Ligue 2 suite à sa relégation de l'Elite, fit appel à ses services. Le résultat fut sans appel : le nouvel entraîneur fit monter l'équipe en Ligue 1 alors que celle-ci se trouvait dans le ventre mou de la D2. Il obtint une enviable onzième place lors de sa première saison à la tête d'une équipe de L1. La suite fut tout aussi encourageante, puisque le MUC termina douzième en 2006-07, et atteignit deux fois consécutivement les demies-finales de la Coupe de la Ligue. Mais ce fut la fin de l'aventure pour Hantz, désireux de se lancer dans un nouveau défi. Ce dernier s'engagea avec Sochaux, qualifié en Coupe d'Europe et récent vainqueur de la Coupe de France. Malheureusement, il ne fit pas de miracle. Sochaux obtint de très mauvais résultats, côtoyant les derniers du championnat. Hantz est ainsi démis de ses fonctions, en décembre 2007, et se retrouva au chômage pendant plus d'un an. Le HAC décide aujourd'hui de lui faire confiance en le faisant signer pour dix-huit mois.

2007, retour sur un premier échec

L'année 2007 fut plus que moyenne pour le nouvel entraîneur du HAC. Après avoir réussi à porter le MUC en haute estime chez différentes parties du foot français, le technicien se retrouve à Sochaux, où il a pour mission de continuer à faire progresser le club, suite à une saison aussi surprenante que prometteuse des doubistes. Cependant, Hantz doit faire face à plusieurs départs malvenus : ceux, entre autres, de Karim Ziani (recruté par l'Olympique de Marseille) et de Jérôme Leroy (laissé libre par le club suite à un profond mécontentement des dirigeants au sujet du comportement du joueur). Ces deux départs, et surtout celui du second nommé, laisseront définitivement le FCSM orphelin de ses deux milieux créateurs qui avaient fait son bonheur la saison précédente. S'ensuit un recrutement honnête, mais prévu de A à Z par les dirigeants déjà en place, qui ont à peine laissé à Hantz son mot à dire. Les résultats ne suivent pas, la méthode novatrice du technicien aveyronnais ne paye pas. Peut-être la faute au passé récent du club, que l'ancien entraîneur avoue ne pas avoir pris en compte dans ses choix autrefois réputés gagnants : « Cela s'est bien passé avec les joueurs, mais je n'ai pas mesuré le poids important des années écoulées », déclarait-il suite à son éviction du poste d'entraîneur sochalien. En effet, après une saison euphorique, le FCSM retombe dans sa réalité et les supporters grondent. « Hantz paye les pots cassés... », affirmait Jean-Claude Plessis, désolé pour son entraîneur, qu'il estimait implicitement non-responsable de la situation de crise du club doubiste.

Une arrivée au HAC porteuse d'espoirs

Après avoir signé un contrat d'une durée de dix-huit mois, Hantz arrive au Havre avec dans ses valises plusieurs ambitions. Parmi elles, le maintien. Connu et reconnu pour ses méthodes atypiques (volonté d'autoritarisme sur son groupe en préconisant parfois les footings quelques heures avant le lever du soleil), l'ex-Manceau montre son envie de s'imposer au club, et ce dès aujourd'hui, comme en témoignent ses déclarations dans l'Equipe : « Ce club a une dimension familiale. La L 1, c’est tout sauf une famille. C’est un monde de brutes où il faut savoir montrer les dents au quotidien. Je veux apporter au Havre un côté animal dans la relation et dans l’impulsion ». On remarque donc dans ce discours un net démarquage par rapport aux méthodes de son prédécesseur, Jean-Marc Nobilo. Le technicien, qui vient de connaître une année vierge pour son CV, n'arrive pas ici pour relancer sa carrière, mais bien pour montrer qu'il n'est pas mort : « J’ai des idées, de l’ambition et j’ai fait le plein de fraîcheur. Un an de chômage, cela régénère ». Cela a également permis au nouveau patron du banc de touche havrais d'obtenir son DEFP (Diplôme d'Entraîneur de Football Professionnel).

Côté effectif, l'ancien sarthois ne compte pas rester les bras balants lors du prochain mercato d'hiver. Mais une première contradiction avec les projets de Jean-Marc Nobilo, avec lequel il entend mener une collaboration forte et fructueuse, apparaît. En effet, Hantz souhaite baser son recrutement sur l'arrivée de jeunes joueurs de bon niveau à fort potentiel, tandis que « JMN » pensait plutôt s'appuyer sur des joueurs plus expérimentés. Trois recrues sont attendues au mois de janvier dans les rangs havrais (un joueur par ligne). Rien ne permet de dire pour l'instant si le recrutement sera satisfaisant ou non. Mais entre temps, Hantz bénéficiera peut-être de l'arrivée d'un nouveau directeur pour la cellule de recrutement, sévèrement pointée du doigt en raison du très décevant mercato d'été 2008. Un atout suffisant pour relancer une machine havraise sérieusement grippée ?


Par Rogerio Ceni . Photos : Judge76 / Sport24/L'Equipe/Ouest-France/FC Sochaux

 

 
 
   Les brèves...
 
  INFOHAC : Retrouve-nous sur la page Facebook
  PHOTOS : HAC-Grenoble (1-1) | 49 photos HD
  PHOTOS : HAC-TOURS(2-0) | 44 photos HD
  PHOTOS : HAC-NIMES (2-1) | 51 photos HD
  SUPPORTERS : Meilleurs vœux pour 2018
  CONCOURS : ✨ SPÉCIAL NOËL ✨
  PHOTOS : HAC-ORLEANS (1-1) | 35 photos HD
  COUPE DE LA LIGUE : TOURS FC au second tour

  a Toutes les news
Recevez l'actualité du HAC par emailSuivez toute l'actu sur votre mobileIntégrez les news du HAC sur votre blog ou votre navigateur internet
  Prochain match
fond
vs
LE HAVRE - NIMES

Victoire
Match nul
Défaite

23.7 %
27.1 %
49.2 %


 Le classement

  a Voir le classement complet

La toolbar
 Espace Membres


Pseudo :

Mot de passe :

a Inscrivez-vous !
a_ Mot de passe oublié ?

 Retrouvez-nous sur Facebook

 
 Medias


 

INFOHAC.COM © Copyright 2000- , Tous droits réservés. Mentions légales
Conception et hébergement : Iguanes Web Creations
Nos partenaires : SAjOO.fr, site de paris sportifs | Footiste |